Quel est votre statut ?

cadre

Cadre en activité
Salarié / Fonctionnaire

cadre en recherche

Cadre en recherche
ou en
transition professionnelle

consultant

Indépendant
Auto-entrepreneur

jeune diplomé

Jeune diplômé
Étudiant

sénior

Sénior
Retraité

Jeune diplômé - Étudiant

Le portage salarial est une manière sécurisée d’entrer dans le monde du travail pour le jeune diplômé. À mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, il permet au jeune diplômé de tester ses talents d’entrepreneur tout en goûtant aux privilèges du salarié d’entreprise. Le portage salarial se présente alors comme la solution idéale pour démarrer une vie active. Grâce au portage salarial, les sociétés qui répugnent à embaucher les jeunes diplômés sans expériences peuvent tester leurs réelles capacités en l’espace d’une mission.

Autre avantage, du portage salarial pour le jeune diplômé, est qu’il lui offre l’accompagnement dont il a besoin pour bien démarrer dans la vie professionnelle, et plus particulièrement dans la vie de travailleur indépendant. En effet, même si le jeune porté recherche lui-même ses missions et négocie ses conditions de travail, la société de portage peut lui venir en aide en lui faisant des propositions de missions et en mettant à sa disposition des simulateurs de revenu qui lui permettent d’estimer le montant des honoraires à facturer s’il veut toucher telle ou telle rémunération.

La société de portage le décharge également de toute contrainte administrative, ce qui lui permet de se consacrer entièrement à son cœur de métier.
Une manière de rester autonome tout en étant salarié.


Indépendant - Auto-entrepreneur

Le portage salarial et le statut auto-entrepreneur sont deux solutions qui permettent de tester une nouvelle activité dans le cas d’une création en solo, à ceux qui souhaitent tester seuls une idée d’activité.

Le portage salarial permet tout d’abord de bénéficier de la protection sociale du régime général.. L’auto-entrepreneur est quant à lui travailleur indépendant donc moins bien loti à ce niveau.

Débuter en optant pour le portage salarial permet de ne pas se soucier de la gestion administrative de l’entreprise : pas de structure à créer, pas de factures à établir, pas de comptabilité… Les conditions de travail sont quasiment identiques à celle d’un salarié.

De plus, le salarié porté ne prend quasiment aucun risque et il est couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle.
L’auto-entrepreneur, en tant que travailleur indépendant, a une responsabilité illimitée.
Enfin, contrairement au régime auto-entrepreneur, le portage salarial n’est pas plafonné à un certain montant de chiffre d’affaires.


Sénior - Retraité

En recourant au portage salarial, les séniors et les retraités n’ont pas besoin de créer d’entreprise pour pouvoir exercer leur mission. Ils créent et font développer leur activité sans avoir à créer une structure juridique pour cela. Dès qu’ils trouvent une mission, ils sont directement opérationnels.
Si le départ en retraite représente un véritable tournant dans une vie, il n’est désormais plus vécu de la même façon.

Le portage salarial est aussi une manière de faire valoir l’expertise des seniors, sans qu’il soit nécessaire pour les entreprises de les embaucher en CDD ou en CDI.
Les entreprises peuvent profiter de l’expérience des séniors sans avoir à les recruter.
Le sénior porté est libre d’accepter telle ou telle mission. Il reste également autonome dans l’exercice de sa fonction. Il organise ses journées et ses modalités d’intervention comme bon lui semble. Il n’est soumis à aucune subordination et travaille en toute indépendance, avec toutefois l’obligation de respecter son engagement stipulé dans le contrat de prestation.
Le portage salarial pour les séniors, leur permet de conserver le statut de salarié et tous les avantages sociaux qui vont avec. Ils obtiennent ainsi une rémunération mensuelle et bénéficient d’une couverture sociale complète. Ils continuent également à cotiser pour leur retraite, ce qui leur permet de valider plus de trimestres et obtenir ainsi plus tard une retraite à taux plein.
Le portage salarial permet d'obtenir un complément de revenu et le cumul emploi retraite.


Cadre en activité et mission en portage salarial - Salarié - Fonctionnaire

Selon sa situation professionnelle ou pour préparer une reconversion, un cadre salarié peut souhaiter réaliser des missions 'free-lance'.
Combiner une activité de salarié classique avec des missions en portage salarial est tout à fait légal mais nécessite de respecter certaines conditions.

Respecter la durée légale du travail

Pour éviter les abus, le cumul de plusieurs activités est encadré par le Code du Travail. Ainsi, les salariés souhaitant combiner leur emploi avec des missions en tant que portés doivent respecter la durée légale du travail sur le total de leurs activités :
> ils ne doivent pas travailler plus de 10 heures par jour,
> leur temps de travail ne doit pas être supérieur à 48 heures par semaine,
> la moyenne du nombre d’heures travaillées sur 12 semaines consécutives ne doit pas dépasser 44 heures,
> ils doivent avoir un repos journalier de 11 heures consécutives et un repos hebdomadaire de 35 heures consécutives.

Respecter l’obligation de loyauté

Lorsqu’une personne cumule plusieurs activités, elle doit déterminer quelle est son activité principale et son activité secondaire. D’un point de vue légal, l’activité principale est celle qui génère la majeure partie des revenus, ou celle pour laquelle le professionnel consacre au minimum 1 200 heures de son temps de travail annuel.
Déterminer son activité principale est essentiel, puisque pour répondre à l’obligation de loyauté, l’activité secondaire ne doit pas concurrencer l’activité principale.

Vérifier que le contrat de travail ne comporte pas de clauses de non-concurrence et d’exclusivité

Dans le cadre du cumul d’un CDI avec des missions en portage, il est important de vérifier qu’aucun des contrats de travail ne comporte ni de clause de non-concurrence ni de clause d’exclusivité.
La clause de non-concurrence permet aux employeurs de se protéger en empêchant les employés quittant une entreprise d’aller travailler dans une entreprise concurrente. Pour rappel, pour qu’une clause de non-concurrence soit valide en France, il faut qu’elle remplisse ces trois critères :
> limitée dans le temps et dans l’espace,
> compensée par une contrepartie financière,
> justifiée par les intérêts de l’entreprise.

De plus, la clause de non-concurrence doit tenir compte des spécificités de l’emploi de l’employé et ne doit pas être trop restrictive pour la recherche d’emploi.
La clause d’exclusivité, quant à elle, a le même objectif que la clause de non-concurrence : protéger l’employeur. Cette clause interdit à un employé d’avoir une autre activité professionnelle pendant la durée de son contrat. Comme la clause de non-concurrence, la clause d’exclusivité se doit d’être justifiée par les intérêts de l’entreprise.

Le portage salarial pour un complément d'activité

La solution du portage salarial pour cadre lui permet de bénéficier de divers avantages :
> Le cadre salarié peut facturer des honoraires tout en étant salarié,
> Il perçoit un revenu complémentaire,
> Il teste une nouvelle activité sans prendre de risques, dans un cadre légal.

Cadre en recherche ou en transition professionnelle

Le portage salarial, un tremplin rassurant pour les cadres en recherche d’emploi ou cadres en transition professionnelle :

> Vous optimisez votre retour à l’emploi.
> Vous voulez rester en contact avec le marché du travail ? Le Portage Salarial vous permet de réaliser des missions et d’avoir une démarche active. Un facteur clé pour les entreprises !
> Vous profitez d’opportunités.
> Votre profil est concrètement évalué et une embauche peut se confirmer.
> Vous complétez votre expérience, votre CV et valorisez votre démarche de recherche d’emploi.
> Vous élargissez votre réseau et augmentez votre visibilité.
> Vous préservez vos indemnités Pôle Emploi
> Travailler en Portage Salarial est compatible avec la perception de vos indemnités Pôle Emploi.
Pôle Emploi complète en fonction du salaire de référence versé par votre société de Portage Salarial.
> Vous conservez un statut de salarié (au régime général). Effectuer des missions et les facturer vous permet donc de prolonger et recharger vos droits.
> Vous avez un statut alternatif à la création d’entreprise
> Vous envisagez de créer votre emploi mais ne souhaitez pas vous lancer d’emblée dans la création d’entreprise ? Le Portage Salarial vous donne un statut qui vous permet d’effectuer des missions et de les facturer. La meilleure façon de tester, sans risque, une activité en tant qu’indépendant !